version français
version français
Épisode 12: "Nous avons besoin d’utopie. Et d’humanité“. Entretien avec Nils Trede, écrivain et médecin
/

„Nous avons besoin d’utopie. Et de l‘humanité“ – Entretien avec Nils Trede, écrivain et médecin

Le 7 novembre 2021, la maison d‘édition Sécession a reçu le Grand Prix berlinois de l‘édition. À juste titre, car les éditeurs Christian Ruzicska et Joachim von Zepelin publient depuis des années des livres de dimension internationale unique. Des auteurs tels que Steven Uhly et Jérôme Ferrari leur sont fidèles malgré le souhait de plus grandes maisons d‘édition de les faire venir chez ells.

En 2012, le livre „La vie pétrifiée“ est paru aux éditions Sécession. Son auteur Nils Trede est Allemand mais vit depuis 1996 en France et il a écrit ce roman en français. En février 2021, Sécession a publié un nouveau livre de Nils Trede, cette fois-ci un texte en allemand. Ce texte de 80 pages seulement est d‘une grand intensité; il s‘agit du monologue intérieur d‘un homme momentanément sans emploi qui ne peut supporter l’inégalité des chances qu‘il constate partout autour de lui, même chez les enfants, et qui souffre de la manière dont la société se divise et se brutalise.

L‘auteur décrit son protagoniste comme un homme pur qui n‘a pas de mécanisme de défense. Tout se qui se passe autour de lui l’envahit et le touche. Il est incapable de regarder ailleurs, d‘ignorer, de refouler ce qui se passe ou bien de l‘idéaliser.

Le protagoniste cherche des solutions et trouve des arguments très plausibles pour son projet d‘héritage collectif qui consisterait à donner à chaque individu „100.000 euros à la naissance. Par amour. Donnés du fond du cœur. Même au dernier des pauvres diables. Simplement parce qu‘il existe. Parce que c‘est un être humain.“ Quand on accepte qu‘il faille en finir avec les privilèges transmis par la naissance, on se doit, selon Nils Trede, d‘adopter un nouveau langage, un langage qui vient directement du plus profond de l‘être humain.

Lorsque Nils Trede est venu faire des lectures à Berlin en novembre, nous en avons profité pour l‘interviewer. Il nous a dit combien la découverte de Paris, alors qu‘il était un jeune étudiant en médecine, l‘avait absolument comblé. Il vit maintenant depuis plus de dix ans avec sa famille à Strasbourg et écrit ses romans tantôt en allemand, tantôt en français.

Notre cœur bat ce mois-ci pour la première fois pour un livre audio: Kraft ist das, was ich brauche …Käthe Kollwitz und ihre Familie. Le journaliste David Dambitsch a interviewé des enfants et des petits-enfants de la sculptrice Käthe Kollwitz (1867-1945). Il lui ont parlé des pertes dont leur aïeule ne s‘était jamais remise – un fils pendant la première guerre et un petit-fils pendant la seconde guerre mondiale. Käthe Kollwitz se considérait elle-même comme „évolutionnaire et non pas révolutionnaire“ mais elle alla cependant en janvier 1919 à la morgue de Berlin pour y dessiner le socialiste Karl Liebknecht qu‘on venait d‘assassiner. Le chapitre sur les difficultés à conserver l‘héritage artistique de Käthe Kollwitz dans une collection nous a beaucoup intéressées,

Le livre audio est disponible au Musée Käthe Kollwitz de Berlin.

 

Livres de  Nils Trede:

Richtung Süden, Roman, Secession Verlag für Literatur, Berlin 2021

Le nœud coulant. Roman. Les Impressions Nouvelles, Bruxelles 2012

La vie pétrifiée. Roman. Quidam Éditeur, Paris 2008 

(Visited 1 times, 1 visits today)

Kommentieren

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.